Press "Enter" to skip to content

Annulation: Dimanche 11 Octobre : ORBIT Trio

Dimanche 11 Octobre à 18h

Ouverture des portes 30min avant le début du concert

Prix des places 15 Euros

Réservation préalable obligatoire

Avant de réserver, veuillez lire les contraintes sanitaires qui seront en vigueur à ce concert : PROTOCOLE SANITAIRE

Réserver à ce concert signifiera que vous vous engagez à les respecter. Réservation

ORBIT trio

  • Stéphan Oliva : piano
  • Sébastien Boisseau : contrebasse
  • Tom Rainey : batterie

Bio des Musiciens

Le trio piano, contrebasse et batterie est l’une des formes primordiales du jazz, traversant toute l’histoire, sorte d’étendard et de mètre-étalon de cette musique à l’aune duquel on apprécie l’évo- lution d’une forme centenaire. ORBIT est une nouvelle étape de cette histoire. ORBIT, un jeu de mot autour des initiales Oliva-Rainey-Boisseau International Trio, devient une thématique qui impulse la musique du groupe, illustrant parfaitement ce que peut être le trio aujourd’hui : un uni- vers où les parcours individuels, les instruments, les personnalités sont en orbites les uns autour des autres. Trois sphères entre attraction et liberté, dont l’influence de chacune nourrit le jeu des deux autres. Cette thématique se retrouve tout naturellement dans les titres qui composent l’al- bum – Cercles, Le tourniquet, Spirales, Wavin – mais la musique elle-même y puise son énergie, sa cinétique, ses interactions.

A l’origine du projet, Stéphan Oliva et Sébastien Boisseau sont des fins connaisseurs du trio : le pianiste a travaillé aux côtés de Claude Tchamitchian et Jean-Pierre Jullian, de Bruno Chevillon
et François Merville puis avec le légendaire Paul Motian; quant au contrebassiste, il a débuté sa carrière avec Triade (avec Cédric Piromalli et Nicolas Larmignat), puis a joué dans différents trios aux côtés de Joachim Kühn et Daniel Humair et plus récemment avec l’allemand Hans Lüdemann. Leur volonté de replonger ensemble dans cette aventure triangulaire, nécessitait de trouver le batteur correspondant à leurs envies respectives. La décision d’inviter Tom Rainey, grand batteur américain lui aussi habitué de la formule, notamment au sein des groupes de Simon Nabatov, Fred Hersch ou Kenny Werner, s’est imposée naturellement.

Oliva et Boisseau ont peaufiné le répertoire d’ORBIT en pensant spécifiquement à Tom Rainey. Ils l’ont rodé ensemble au cours de quelques concerts, puis enregistré au studio La Buissonne avec le maître de la prise de son, Gérard de Haro. La musique s’organise autour des compositions du contrebassiste ou du pianiste, ainsi qu’une passionnante relecture d’ Inflammable de Marc Ducret, autre corps céleste flottant dans la même constellation, à la fois influence et partenaire des trois musiciens.

Chaque thème est un prétexte au jeu et à l’improvisation, dont la force est l’appropriation. Entre plages enlevées aux circonvolutions passionnantes, et morceaux au lyrisme prenant, l’auditeur est convié à un voyage offrant des paysages variés mais toujours riches de mille détails. Le disque
a été enregistré en conditions proches de celles vécues sur scène, d’un bloc, avec une volonté d’aller à l’essentiel. D’où cette fluidité des échanges qui met en mouvement la musique.

Cet album est le résultat d’une rencontre, celle de trois musiciens, de leurs histoires, trois univers qui entrent en interaction, s’influencent et se nourrissent simultanément. L’attraction mutuelle entre Oliva, Rainey et Boisseau donne naissance à une œuvre collective où la musique semble en perpétuel mouvement. Le foisonnement protéiforme de la batterie de Tom Rainey démultiplie les possibilités qu’exploitent avec gourmandise ses partenaires. On redécouvre ainsi un Oliva au jeu plus brut, sans renier toutefois la profondeur et la couleur de sa musique. Boisseau prend un plaisir évident à jouer aux côtés de Rainey, la profondeur de sa contrebasse et sa science du jeu venant se marier à cette singulière batterie. Voilà trois sphères qui gravitent chacune autour de l’autre, dans un espace encore plus vaste rejoignant celui de l’auditeur.

A nous maintenant de contempler cette constellation d’astres musicaux aux orbites entrelacées, elle offre un plaisir à la hauteur des espérances nées avec la formation de ce trio fantasmé.

LIEN(S) TEASERS, VIDEOS et souncloud : 

Site web

Facebook

l’album sur Youtube:

label (avec extraits)

France Musique ( Patenaire de sortie d’album)

Interview / Dossier Citizen Jazz:

Revue de presse complète

+ EPK (electronic press kit) 2020:

Distinctions presse :

FFFF Télérama  

ELU Citizen Jazz

Partenariat France Musique

4 **** Jazz Magazine

LOGO SPEDIDAM

Comments are closed.