Press "Enter" to skip to content

Samedi 13 Mars 2021 : Géraldine Laurent Quartet « cooking »

Samedi 13 Mars à 21h

Ce concert sera sans public dans la salle mais diffuser en livre sur Internet suivi d’une interview des musiciens

Ouverture de l’accès 15 minutes avant le début du concert

Prix des places 5 Euros plus 0,46 Euros pour les frais de billetterie.

La billetterie sera fermée à 16h le jour du concert.

Pour acheter votre ticket, utilisez ce lien: TICKET

Lien pour le concert ICI

Le numéro de votre billet sera impérativement à utiliser pour la connexion pour accéder Au live le soir du concert.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas : contact@losonsjazzclub.fr

Géraldine Laurent Quartet

« cooking »
  • GÉRALDINE LAURENT : Saxophone Alto
  • PAUL LAY : Piano
  • YONI ZELNIK : Contrebasse
  • DONALD KONTOMANOU : Batterie

Il y a quatre ans, c’était en février 2015,  Géraldine Laurent enregistrait avec ce quartet le disque At Work, véritable profession de foi en un jazz rythmé, vivant et sans limites. Depuis, beaucoup de concerts, de voyages, de bouillonnements et de surprises,  matière à tout ce qui imprègne la musique et fait la vie d’un groupe. 

Et quel groupe ! Ils se sont bien trouvés… A la contrebasse, Yoni Zelnik, fidèle à Geraldine depuis ses débuts et dont la rondeur de son et l’impeccable précision le rendent irremplaçable ; à la batterie, Donald Kontomanou, parfaitement à l’aise dans les dédales rythmiques tracés par la saxophoniste et d’une musicalité toujours surprenante ; au piano Paul Lay, qui connait aujourd’hui une brillante carrière de soliste, illuminant le quartet de ses fulgurances multicolores… 

Et bien sûr Géraldine. Plus libre et enflammée que jamais. Sa musique peut se construire autour d’une phrase, ou se développer longuement sur des formes contemplatives, mais on retrouve toujours une urgence, une présence qui éclaire chaque seconde de son jeu. Dans sa quête incessante des vraies émotions du jazz, on l’entend traversée par les âmes de Rollins, de Dolphy, de Coltrane,  de Hawkins ou de Parker, toutes résolument tendues vers le même but…  

Géraldine voulait appeler ce disque Cooking. Parce qu’en musique comme en cuisine, c’est une affaire d’équipe que de doser chaque ingrédient pour la perfection ô combien éphémère du résultat final. Parce qu’un album se conçoit comme un repas et qu’il est possible d’avoir des papilles dans les oreilles. Parce que donner du plaisir s’organise, se pèse, se goûte. Et parce qu’on aime toujours entendre le musicien de passage ressentant ce plaisir lorsqu’il pousse la porte du club et s’exclame, ébahi : wow… cooking ! 

Laurent de Wilde

QUARTET COOKING : REVUE DE PRESSE

  • Jazz Magazine Août 2020 par Franck Bergerot
  • Interview pour » Des Mots de minuit  » par Michel Momtpontet le 05 Octobre 2019
https://desmotsdeminuit.francetvinfo.fr/paroles-et-musiques/geraldine-laurent-grande-pretresse-du-jazz-classique-davant-garde/
  • Chronique du disque « Cooking »dans le  blog Latin de Jazz :  

Comments are closed.